Santé

Côte d’Ivoire : Réception du vaccin antipaludéen

Jeudi dernier, la Côte d’Ivoire a réceptionné 131 100 doses de vaccins antipaludéens. Le pays  fait partie des cinq premiers africains à recevoir ces vaccins antipaludéens. Les enfants âgés de 0 à 5 ans sont fortement atteint par le paludisme avec un taux de mortalité estimé à 280 pour 1 000. Le pays met l’accent sur la prévention en intégrant ces vaccins antipaludéens dans son programme élargi de vaccination de routine qui démarre le 15 juillet 2024. La maladie représente 30% des motifs de consultation dans les hôpitaux. « Avec ces vaccins, nous allons donc renforcer notre arsenal de lutte pour l’élimination du paludisme dans notre pays », a affirmé le ministre ivoirien de la Santé, Pierre Demba, lors de la réception de ces vaccins.

International

Sénégal-France : Diomaye Faye souhaite des discussions sereines

Il a indiqué qu’il était attendu pour une rupture brutale, le nouveau régime sénégalais semble plutôt, contrairement aux dirigeants de la Confédération AES, plus conciliant avec la France. Quoi qu’il en soit, l’on peut aboutir à un même résultat sans utiliser la même méthode. Et en diplomatie, chaque pays privilégie ses intérêts. L’avenir permettra de savoir si cette façon de procéder est vraiment la bonne, ou si Bassirou Diomaye Faye s’est tout simplement fait rouler dans la farine. Par ailleurs, les populations de l’AES sont tranchées sur cette question. Pour elles, il faut renvoyer la France par tous les moyens, et leurs dirigeants ont agi en conséquence. Alors qu’il se prépare à de nouvelles discussions avec les pays de l’Alliance des États du Sahel (AES) en faveur de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cédéao), cette prise de position ne risque-t-elle pas de rentre cette médiation d’avantage inefficace ?