Afrique du Sud : Vers une cohabitation difficile à la tête du pays ?

Spread the love

Le vendredi 14 juin 2024, Cyril Ramaphosa, président d’Afrique du Sud depuis 2018, a été réélu par le Parlement issu des législatives du 29 mai dernier.

Il a obtenu 283 votes, contre un autre candidat, Julius Malema du parti radical de gauche EFF, qui a lui obtenu 44 voix, alors que l’Assemblée compte un total de 400 députés.

L’Alliance démocratique (DA), le principal parti d’opposition lui avait apporté son soutien en vue de former un gouvernement d’union nationale.

Certains cela d’un mauvais œil, car ce parti serait composé de nostalgiques de l’apartheid, et ce parti serait un soutien d’Israël alors que l’ANC défend la cause palestinienne.

Ne s’achemine-t-on pas vers une cohabitation difficile à la tête de la nation arc-en-ciel ? Quoi qu’il en soit, Julius Malema promet une opposition farouche à la Coalition au pouvoir.

« Nous allons être la meilleure opposition et la plus efficace, qui va s’assurer que vous et l’Alliance démocratique soient rendus responsables, l’histoire vous jugera avec dureté », a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *