Algérie : La raffinerie de Hassi-Messaoud devrait ouvrir cette année

Spread the love

Selon Faris Habbash, professeur d’économie à l’université Ferhat Abbas, grâce à la raffinerie de Hassi-Messaoud, la capacité de production de l’Algérie devrait atteindre 13 millions de tonnes de fioul par an.

L’ouverture de l’usine à Hassi-Messaoud permettra d’“augmenter la production d’essence et d’autres produits raffinés tout en mettant l’accent sur leur exportation”, a indiqué Faris Habbash.

C’est d’autant plus important compte tenu de la situation géopolitique dans le monde, laquelle se répercute sur le marché pétrolier et le transport maritime, selon lui.

En effet, la situation instable dans les zones des détroits d’Ormuz et de Bab el-Mandeb pourrait contraindre des pétroliers à préférer les routes passant par le cap de Bonne Espérance plutôt que de passer par le canal de Suez.

“Ces facteurs font de l’Algérie un fournisseur fiable de produits pétroliers raffinés en termes aussi bien de volume que de coût”, a souligné l’expert.

La construction de la raffinerie de Hassi-Messaoud a démarré en 2020. Sa mise en service est attendue courant 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *