Axe Pyongyang-Moscou : Rejet du “chantage” occidental

Spread the love

Le président russe Vladimir Poutine vient de boucler une visite d’État en Corée du Nord. Ce voyage intervient depuis 24 ans et le dirigeant russe a été accueilli en grand par son allié Kim Jong-un. Après avoir signé un accord pour mieux se protéger mutuellement contre leurs ennemis, des déclarations fortes ont été faites.

Le président russe a par exemple fait savoir que son pays et la Corée du Nord, n’acceptent pas le “chantage” que tente de leur imposer l’occident. En effet, cela fait des années que la Russie et d’autres nouvelles puissances nucléaires comme la Corée du Nord, la Chine, etc… entretiennent des relations conflictuelles avec les pays de l’Otan.

La guerre en Ukraine est venu renforcer cette animosité, avec des craintes d’une troisième guerre mondiale, une guerre nucléaire qui pourrait mettre fin à toute forme de vie sur terre. L’on est toutefois encore loin de cette éventualité, même si les tensions entre les deux blocs sont vives.

Après sa visite à Pyongyang, Vladimir Poutine s’est rendu au Vietnam où il a été également bénéficié d’un accueil des grands jours. Poutine veut montrer par là qu’il n’est pas du tout isolé sur la scène internationale, qu’il a des alliés importants, et que son pays peut également dicter la marche à suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *