Bénin-Niger : Le dialogue demeure une vertu panafricaine

Spread the love

Alors que toute voie de dialogue était bloquée entre le général Abdourahamane Tiani, président du Conseil pour la sauvegarde de la patrie (CNSP) du Niger, et le président du Bénin Patrice Talon, des personnalités béninoises d’une certaine stature ont décidé de prendre leurs responsabilités.

Il s’agit des anciens président béninois Boni Yayi et Nicéphore Soglo. Les deux personnalités ont été bien accueilli à Niamey et traité conformément à leur rang. Ils ont eu un long entretien avec les plus hautes autorités du Niger mardi dernier.

Mais ils se sont bien gardés de faire le moindre commentaire sur la teneur de leurs échanges avec les représentants du CNSP. Aucune déclaration n’a été faite à la sortie de l’audience.

Avant de quitter le Bénin, Boni Yayi et Nicéphore Soglo ont indiqué que leur voyage a pour objectif de « contribuer à rétablir des relations cordiales et confraternelles entre le Niger et le Bénin ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *