Burkina Faso : Le pouvoir de Traoré fait-il autant trembler ?

Spread the love

Depuis quelques jours, des rumeurs distillés par des opposants au pouvoir burkinabè et relayées par un public friand de la désinformation, fait croire que le pays fait face à une grogne au sein de l’armée, que le capitaine Ibrahim Traoré se cache, serait même blessé et en fuite.

Malgré des apparitions qui ne souffrent d’aucune ambiguïté, même des médias se mêlent à la manipulation.

Sans doute que le Burkina Faso n’est pas le pays le plus stable au monde. Ce pays est en guerre, il ne faut donc pas s’étonner qu’il y ait des évènements sécuritaires inquiétantes.

Mais, pourquoi essai-t-on de faire croire à ce que l’on ne voit pas, ou de créer des évènements qui visiblement ne se sont pas produits ?

Le Burkina Faso et le Mali sont des pays alliés, membres de l’Alliance des États du Sahel (AES); et ont pour partenaires les combattants du groupe russe Wagner. Alors, pourquoi cela étonne que des soldats maliens et du groupe Wagner arrivent dans le pays, si cette information est vraie ?

Pourquoi veut-on impliquer l’État burkinabè dans une polémique aussi stérile alors que le pays a d’importants défis sécuritaires à relever ? Cela fait des jours que l’on fait circuler ces informations et que des médias en font leur information favorite.

Mais, depuis, l’on ne voit rien. Pourquoi veut-on que l’État burkinabè vienne confirmer des rumeurs véhiculées par des médias ?

Le travail d’un média ne consiste-t-il pas à vérifier les informations avant de les publier ? Faut-il faire des allégations et exiger ensuite une réaction des autorités burkinabés ?

Voilà qui montre clairement que le pouvoir de Ibrahim Traoré dérange à certain niveau. Cette guerre informationnelle, à base d’informations non vérifiées en est l’illustration.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *