Burundi : Attention au piège que constitue la “religion d’État”

Spread the love

Au Burundi, les dirigeants sont des religieux. L’ancien président de la République, feu Pierre Nkurunziza était un pasteur, un berger chrétien selon sa confession religieuse.

Son successeur, un de ses fidèles, le général Evariste Ndayishimié, qui lui a succédé il y a quelques années est aussi un religieux.

Qu’un homme d’État soit attaché à une croyance religieuse, n’est pas un problème. Dans un pays qui se dit laïc, chacun est libre de choisir sa religion dans le respect des lois qui régissent le pays. En effet, la Constitution dispose que le Burundi est un État laïc. 

Elle interdit la discrimination religieuse, respecte la liberté de pensée, de conscience et de religion et accorde à tous les citoyens le droit à la même protection de la loi, quelle que soit leur religion. Toutefois, le président burundais tend à imposer sa religion à ses collaborateurs et au reste de la population.

Le président burundais Évariste Ndayishimiye et sa famille organisent à chaque anniversaire de son accession au pouvoir depuis quatre ans, trois jours de prosélytisme baptisés « croisade religieuse » auxquels tous les hauts responsables et cadres du pays doivent participer, pour « remercier » Dieu pour ses bienfaits.

Récemment, il a chassé plusieurs concubines de leurs foyers. Cela devient de l’autoritarisme, combiné à un fanatisme religieux. Or, ce pays a de grands défis à relever pour son développement.

Toute la région est d’ailleurs confronté à des problèmes sécuritaires.  Le pays connait des difficultés comme une pénurie d’essence, de sucre, de bières et de médicaments, faute de devises pour les importer.

Pendant ce temps, l’on impose une vision théocratique aux populations au lieu de trouver des solutions à leurs problèmes. Dans ce contexte, le pays risque de connaitre des divisions, qui ne vont pas faciliter la lutte contre les problèmes sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *