Comores : L’opposition appelle le pays à manifester ce vendredi 19 janvier 2024

Spread the love

Mardi dernier, le président comorien sortant, Azali Assoumani, a été désigné vainqueur de l’élection présidentielle, à l’issue du premier tour qui s’est tenu le dimanche 14 janvier 2024 dans l’archipel de l’océan Indien. Il remporte ainsi un troisième mandat consécutif. L’opposition dénonce des fraudes électorales.

Ce jeudi 18 janvier 2024, elle a appelée le pays à manifester le vendredi 19 janvier 2024, alors que des heurts ont fait un mort et au moins cinq blessés depuis l’annonce de la victoire contestée du chef de l’État sortant à la présidentielle.

«Nous lançons l’appel à l’ensemble de la population de nos villes et villages pour faire de la journée de demain vendredi une journée nationale de protestation et dénonciation de la mascarade électorale de Azali et son pouvoir», ont déclaré dans un communiqué commun les cinq candidats de l’opposition qui s’étaient présentés à ce scrutin.

“Mes concurrents doivent suivre les voies légales, il faut qu’ils soient fair-play”, a déclaré l’ancien militaire putschiste, 65 ans, depuis le siège de sa mouvance politique dans la capitale Moroni, après l’annonce dans la soirée du mardi de sa victoire avec 62,97 % des voix par la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *