Conflit avec l’État français : Kémi Séba : “Je ne mendierai pas pour garder leur nationalité”

Spread the love

Jeudi dernier, l’activiste panafricaniste Kémi Séba a annoncé que la France lui a notifié le retrait futur de la nationalité française. C’est à travers un document de deux pages signé par le sous-directeur d’accès à la nationalité française, Cédric Debons.

Dans cette lettre datée du 9 février 2024, il est notifié à Kemi Seba, installé depuis plusieurs années au Bénin, que ses agissements attisent un sentiment anti-français dans toute l’Afrique de l’Ouest.

Le courrier met l’accent sur les réseaux sociaux que le panafricaniste utilise pour « diffuser des messages outranciers contre la France, ses représentants et ses forces militaires ». Kemi Seba y accuse notamment la France de néocolonialisme envers l’Afrique.

Pour le ministère français de l’Intérieur, il s’agit là d’une déloyauté manifeste à l’égard de la France. Cette décision ne semble guère inquiéter l’intéressé. “C’est pour nous une décoration de guerre, et je ne mendierai pas pour garder leur nationalité”.

« Vous avez déclenché une guerre coloniale et croyez-moi, vous ne la gagnerez pas. Vous êtes tombés sur le mauvais noir“, précise le franco-béninois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *