Conseil de sécurité des Nations unies : Si Poutine pouvait être sincère et y parvenir… !

Spread the love

Quelques jours avant le deuxième sommet Russie-Afrique, Vladimir Poutine le président de la Russie a publié un article sur la site du Kremlin. Dans son article, il partage sa vision pour le développement des relations russo-africaines; tout en désignant les axes de coopération qui sont prioritaires pour les décennies à venir au cours du XXIe siècle. 

“Nous avons constamment soutenu les peuples africains dans leur lutte pour leur libération du joug colonial. Nous les avons aidés à établir des institutions d’État, à renforcer leur souveraineté et leur capacité de défense. Nous avons beaucoup fait pour jeter les bases durables des économies nationales”, écrit Vladimir Poutine. Le chef du Kremlin vante les mérites de la coopération entre son pays et les pays africains, et qui a abouti à des résultats tangibles déjà au milieu des années 80.

Vladimir Poutine met l’accent sur le respect par son pays de la souveraineté des États africains, de leurs traditions et valeurs, de leur désir de définir eux-mêmes leur destin et de bâtir librement les relations avec leurs partenaires. “Ce qui nous rapproche, c’est l’aspiration commune à la création d’un système de relations basé sur la priorité du droit international, la prise en compte des intérêts nationaux, l’indivisibilité de la sécurité, la reconnaissance du rôle central de coordination de l’Organisation des Nations unies”, affirme-t-il.

Dans son développement, Poutine se montre fermement convaincu que le nouvel ordre mondial, un ordre multipolaire dont les contours se dessinent déjà, sera plus juste et plus démocratique. “Et il ne fait aucun doute que l’Afrique y aura une place de choix aux côtés de l’Asie, du Moyen-Orient et de l’Amérique latine, qu’elle se libérera définitivement de l’héritage difficile du colonialisme et en reniera les pratiques modernes”, déclaré-t-il.

“Nous nous prononçons pour l’octroi d’une place légitime aux pays africains au sein des structures qui définissent le destin du monde, y compris le Conseil de sécurité des Nations unies et le G20, pour la réforme des institutions financières et commerciales globales qui correspond à leurs intérêts” insiste Vladimir Poutine. Mais, le président russe est-il vraiment sincère, ou veut-il simplement flatter les Africains et obtenir encore plus leur sympathie ? Il devrait faire plus que le dire dans un article. Il devrait agir. Et surtout, ils devrait avoir les moyens d’y parvenir.

Intégrer le Conseil de sécurité des Nations unies est l’une des exigences des pays africains qui souhaitent que l’on équilibre sincèrement les relations internationales. Les membres permanents de cet organe dont la Russie, ont une lourde responsabilité pour que cela advienne. Si la Russie s’engage à y travailler, les Africains ne peuvent que lui être reconnaissant. Les autres puissances devraient suivre l’exemple de la Russie.

LP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *