Coopération militaire : Paris est condamné à replier en Afrique

Spread the love

La France a connu des déboires ces dernières années en Afrique. Des observateurs, même Français reconnaissent que la diplomatie française a commis des erreurs stratégiques. Cela oblige aujourd’hui le pays à réduire sa présence militaire sur le continent. D’ailleurs, les Africains n’en veulent plus.

Dans les pays du Sahel, les nouvelles autorités militaires ont obligé Paris à opérer un retrait complet de ses troupes. Mais, dans d’autres pays où les régimes sont plus favorables à la présence française, il semble que l’on va juste réduire le nombre de soldats.

Au Sénégal et au Gabon, les troupes passeraient de 350 soldats actuellement à une centaine. En Côte d’Ivoire, de 600, l’on passera à 100. Au Tchad, sur 1000 militaires, il restera 300.

« La présence militaire française en Afrique de l’Ouest et du Centre, c’est encore aujourd’hui 3 000 hommes. Et là, on va parler d’une baisse drastique de ces effectifs, c’est un véritable changement de paradigme. Concernant la présence française en Côte d’Ivoire, au Sénégal, au Tchad et au Gabon, il y aura véritablement un avant et un après. Seul Djibouti est épargné par cette dynamique. », affirme un spécialiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *