Démission : Quelle nouvelle destination pour Kako Nubukpo ?

Spread the love

Ce jeudi 20 juin 2024, le professeur Kako Nubukpo, représentant du Togo à la Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa), et commissaire en charge de l’agriculture, de l’environnement et des ressources en eau, a donné sa démission. C’est la énième fois qu’il quitte volontairement un poste à l’international.

Mais, qu’est-ce qui explique cette décision ? L’on sait qu’il avait quitté la Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Les positions de cet universitaire togolais sur le franc CFA qu’il considère comme une monnaie de servitude, sont sans appel.

Pour rappel, Kako Nubukpo est arrivé à la Commission de l’Uemoa avec le soutien du président togolais Faure Gnassingbé. Mais, il n’a pas hésité à s’opposer au projet de changement de Constitution qui a eu lieu cette année dans le pays, et qui a abouti à une nouvelle République et à un autre régime (régime parlementaire).

« Face au contexte actuel je réaffirme mon opposition à la réforme constitutionnelle au Togo. Le contrat social est le seul patrimoine de ceux qui n’en n’ont pas », a déclaré Kako Nubukpo entre mars et avril 2024. Il avait été alors violemment critiqué par les soutiens du pouvoir en place.

Kako Nubukpo aurait-il des ambitions politiques ? Il n’en a jamais donné l’impression. Mais sa popularité qui va au-delà des frontières togolaises ont fait dire à certains qu’il pourrait se lancer à la conquête du pouvoir. D’ailleurs, en 2020, sa candidature était annoncée pour l’élection présidentielle du 22 février. Mais, ce fut une fausse alerte.

Toutefois, qu’est-ce qui se cache dans la tête de cet enseignant qui visiblement est un véritable stratège ? Est-il déjà à la quête d’un nouveau poste à l’international ? Va-t-il tout simplement s’occuper de son métier d’enseignant ? Ou bien, le professeur est en train de concocter une surprise ? L’on le saura bientôt.

LPM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *