Éthiopie : Extraits de plantes avec des activités anticancéreuses

Spread the love

Un projet de recherche est mené en Éthiopie pour utiliser des plantes médicinales dans le traitement du cancer.

“De nombreuses plantes médicinales sont utilisées par les guérisseurs traditionnels depuis des siècles”, explique le professeur de chimie Paulos Yohannes.

Le professeur Paulos Yohannes est doyen associé pour les STIM (Sciences, technologies, ingénierie et mathématiques) et la recherche au Perimeter college de l’université d’État de Géorgie, aux États-Unis.

“Pour l’instant, des études préliminaires ont montré que nous travaillons avec des extraits de plantes qui présentent des activités anticancéreuses”, poursuit-il.

La recherche est menée conjointement avec l’université d’Addis-Abeba en Éthiopie et le Winship Cancer Center de l’université Emory (États-Unis), selon le média SciTechDaily.

“La première étape consiste à évaluer l’activité biologique de ces extraits ou composés purifiés, en commençant par des expériences de culture cellulaire”, fait savoir le professeur Binghe Wang, chercheur éminent de la Georgia Research Alliance.

“Dans notre étude de composés anticancéreux, nous recherchons ceux qui présentent une cytotoxicité puissante contre les cellules cancéreuses”, affirme le professeur Binghe Wang.

“Une fois l’activité confirmée, nous menons une série d’expériences spectroscopiques pour confirmer les structures des composés”, a indiqué le chercheur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *