Menaces sur les réseaux sociaux : Naledi Pandor accuse les services de renseignement israéliens

Spread the love

La ministre sud africaine des Affaires étrangères, Naledi Pandor a accusé le renseignement israélien d’être à l’origine de certaines menaces qui lui ont été adressées.

La responsable souhaiterait que la sécurité soit renforcée autour d’elle, alors que Pretoria a engagé une procédure contre Tel Aviv devant la Cour internationale de justice.

“Je m’inquiète surtout pour ma famille, car certains messages sur les réseaux sociaux mentionnent mes enfants, mais c’est une chose courante. Les agents israéliens se comportent de cette façon, ils cherchent à nous intimider et nous ne devons pas nous laisser intimider” a-t-elle déclaré.

“Les avocats sud-africains ne comptent pas arrêter leur travail, préparant le prochain cycle de procédures”, a-t-elle assuré. L’Afrique du Sud avait déposé une plainte contre Israël à la Haye, le 29 décembre 2023. La Cour avait finalement rendu une décision au titre de la Convention contre le génocide, ordonnant à Tel Aviv d’empêcher tout acte génocidaire à Gaza et d’autoriser l’accès humanitaire à l’enclave.

Une décision historique, qui accroît “l’énorme potentiel humanitaire d’un pays géant comme l’Afrique du Sud”, a récemment déclaré Jassem Zakaria, professeur de droit et de relations internationales à l’université syrienne Al-Sham.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *