Néocolonialisme : Un forum ouvert à Moscou recommande de former un mouvement mondial

Spread the love

Le jeudi 15 février 2024, Moscou la capitale russe a accueilli le forum des partisans de la lutte contre les pratiques néocoloniales. La rencontre est baptisée : “Pour la liberté des nations”. Le président Centrafricain Faustin Archange Touadéra est l’un des dirigeants à y prendre part.

Le forum “recommande de poursuivre les efforts visant à libérer les États souverains de l’héritage de la domination coloniale et à empêcher de telles pratiques vicieuses à l’avenir. À cette fin, il est envisagé de former un mouvement vaste, voire mondial si l’on y arrive”, a déclaré Dmitri Medvedev, vice-président de la Russie.

Selon lui, des partis politiques, des structures publiques, des experts et des représentants d’entreprises pourraient prendre part à ce mouvement qui contribuerait au développement des relations internationales. Le haut responsable a suggéré que le forum utilise les propositions des partenaires africains car leurs objectifs concordent avec ceux du forum.

“Je voudrais noter que les solutions d’autres partis, unions et de nos partenaires ne seront pas ignorés. Par exemple, sont particulièrement prisées les propositions des partenaires africains, ce qui a été réalisé en décembre dernier sous les auspices de l’Union africaine, lorsqu’un projet utile et important appelé le Global Black History, Heritage and Education Center a été lancé”, a-t-il déclaré lors d’une réunion avec les membres du Comité d’organisation du forum.

Le Forum se tient à Moscou du 15 au 17 février et réunit 200 personnes de 50 pays, dont ceux de l’Otan. Les délégations d’Afrique, d’Asie, de la CEI, du Moyen-Orient, d’Amérique latine et d’Europe sont arrivées pour participer à cet événement.

La lutte contre l’ingérence dans les affaires souveraines des États et contre les pratiques néocoloniales destructrices, ainsi que l’indépendance dans les domaines politique, financier, économique, informationnel et autres seront au cœur des discussions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *