Paul-Henri Damiba ou l’incarnation de la bêtise africaine !

Spread the love

En février 2022, un groupe de militaires conduits par le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba a pris le pouvoir au Burkina Faso. Ceux-ci reprochaient au président Roch-Marc Christian Kaboré de ne pas s’occuper correctement de la crise sécuritaire afin de le résoudre. Moins de six mois après ce coup de force, on voit le putschiste en chef se montrer fièrement aux côtés de celui qu’il a déposé, pour discuter des problèmes du pays. On se demande pourquoi c’est en Afrique qu’on peut constater ces bêtises ?

C’est l’humoriste nigérien Mamane du Parlement du rire et chroniqueur sur RFI qui exprime très bien ce qu’on a vu il y a quelques jours. « Il y a un monsieur élu par le peuple et un autre armé avec l’argent du peuple. Le second décide de faire un coup d’Etat au monsieur élu par le peuple. Et maintenant, il ne sait plus quoi faire », a-t-il écrit il y a quelques jours sur son compte twitter en voyant les images. Il ajoute : « comment appelle-t-on le fait de rendre le pouvoir aux civils après avoir fait un coup d’Etat et constaté que finalement c’est plus dur que ce que l’on imaginait ?».

En effet, on se demande pourquoi un militaire qui est sensé combattre l’ennemi sur le terrain, vient prendre le pouvoir en affirmant que celui à qui l’on a confié la mission de régler les problèmes est un incompétent ? Et puis, sans aucune honte, quand les problèmes qu’il affirme être venu régler s’empirent, il appelle celui qu’il avait renvoyé illégalement du pouvoir, au secours. Quelle bêtise ?

En tout cas, le peuple burkinabé dont une grande partie a salué le coup d’Etat, attend le lieutenant-colonel Damiba de pied ferme. Il a intérêt à régler rapidement les problèmes qu’il est venu selon ses propres déclarations régler. Sinon, comme cela est devenu une règle dans son pays, un coup d’Etat n’est pas loin de l’emporter non plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *