Politique togolaise : L’Agboyibisme, du frelaté au pur et dur…!

Spread the love

La crise au sein du Comité d’action pour le renouveau (Car) de feu maitre Yawovi Agboyibor est loin d’avoir connu son dénouement avec l’élection de Yao Daté à la tête du parti par une frange du parti.  Au point où l’on commence par parler d’Agboyibisme frelaté et de l’Agboyibisme pur et dur.

Selon ses tenants, l’Agboyibisme est un courant de pensée émanant de l’ancien président du Car, et qui est liée à sa vision pour la politique togolaise. Maître Agboyibor a été un homme de dialogue, de concertation, de consensus. On lui reconnait par exemple ses efforts dans la conclusion de l’Accord politique global (APG) de 2006, de la création de la Commission nationale des droits de l’Homme (CNDH) etc…

L’on lui reproche beaucoup de choses, mais, s’il y a une chose qu’on ne lui dispute pas, c’est son sens du consensus. Mais, déjà de son vivant, il y a eu des mésententes conduisant à un scission au sein de son parti. Après sa mort, ses disciples sont malheureusement incapables de s’entendre. Ceux ci peinent à appliquer l’Agboyibisme dont ils se réclament tant.

Deux camps s’affrontent toujours pour le contrôle du parti. Mais, Awokou Nador, chef de file d’un des camps affirme : “Il n’y a pas deux Car au Togo. Il n’y a qu’un seul Car, le Car légitime et légale dirigé par le bureau de la transition”. Awokou Nador se réclame de l’Agboyibisme pur et dur. Et il qualifie l’autre camp d’être de l’Agboyibisme frelaté. Le feuilleton continue …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *