Production d’or : Le Burkina Faso a revu le taux de redevance à la hausse

Spread the love

Le Burkina Faso, l’un des trois plus grands producteurs d’or en Afrique de l’Ouest, a modifié le Code minier concernant les redevances, selon un décret ministériel.

Ainsi le taux de redevance minimum a été augmenté de 5% à 6% sur les transactions avec des prix au comptant supérieurs à 1.500 dollars l’once. Le taux passera à 6,5% pour les transactions de 1.700 à 2.000 dollars. Au-delà de ce seuil, la redevance correspondra à 7%.

Actuellement, au moins cinq mines ont fermé en raison de la détérioration de la situation sécuritaire, selon le gouvernement de transition.

“En 2022, les mines du Burkina Faso ont livré 57,67 tonnes d’or”, a fait savoir en mars dernier, le ministre de l’Énergie, des Mines et des Carrières, Pierre Boussim. Ce taux est inférieur de 13,73 % à celui de 2021.

Cette contre-performance est l’une des conséquences de la fermeture de certaines mines et de l’abandon des activités d’orpaillage “du fait de l’insécurité générale aggravée par le terrorisme”, selon le ministre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *