Sénégal : Bassirou Diomaye Faye et son mentor peuvent désormais aller au contact de l’électorat

Spread the love

Au Sénégal, alors que la campagne comptant pour l’élection présidentielle du 24 mars 2024 évolue, les opposants Ousmane Sonko et Bassirou Diomaye Faye ont été libéré.

Depuis quelques jours, des informations annonçaient cette libération. Elle est désormais effective depuis jeudi soir.

Cette libération intervient à la suite de l’adoption de la loi portant amnistie générale adoptée le 6 mars 2024, par la majorité des députés de l’Assemblée nationale.

Le responsable de la communication du parti “Pastef” dissous, El Malick Ndiaye, a confirmé sur ses réseaux sociaux la libération du maire de Ziguinchor (sud) et de Bassirou Diomaye Faye.

Ousmane Sonko a été déclaré coupable le 1er juin 2023 de débauche de mineure et condamné à deux ans de prison ferme.

Il a été écroué fin juillet dernier sous d’autres chefs d’inculpation, dont appel à l’insurrection, association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste et atteinte à la sûreté de l’État.

Bassirou Diomaye Faye, qui figure sur la liste des 19 candidats retenus par le Conseil constitutionnel pour disputer le premier tour de l’élection présidentielle, a été détenu depuis le 14 avril 2023 pour outrage à magistrat, diffamation et actes de nature à compromettre la paix publique.

L’amnistie des faits liés aux troubles politiques des trois dernières années est un des éléments de réponse du président Macky Sall à la crise provoquée par l’ajournement de la présidentielle, qui était prévue le 25 février 2024.

Selon le Président Macky Sall, cette loi vise notamment à apaiser le climat politique et social.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *