Travail domestique dans le Golfe : Le MMLK appelle les Togolaises à la prudence et à la vigilance

Spread the love

Dans une publication faite par le Mouvement Martin Luther King (MMLK), la voix des sans voix du pasteur Edoh Komi, l’on apprend que les conditions de de vie et de travail des travailleuses domestiques togolaises continuent de se dégrader dans les pays du Golfe, notamment au Yémen et à Oman.

“Selon les informations qui nous parviennent, ces pays s’illustrent tristement par le non-respect des droits humains et constituent désormais le pôle d’attraction des violations flagrantes des droits des travailleuses domestiques. Les conditions sont déplorables et inhumaines avec plus de 20 heures de travail par jour, pas de repos ni de congés pour un salaire 3 fois en dessous de ce qui était convenu avec les recruteurs. Elles travaillent dans plusieurs maisons et parfois, sont victimes d’abus et de harcèlement sexuels”, a écrit le MMLK.

“Dès qu’elles réclament de meilleures conditions de vie et de travail, elles sont facilement et faussement accusées de désobéissance et de vol et rapidement confiées aux forces de sécurité pour être emprisonnées (le système est presque le même dans tous les pays du Golfe). Tout porte à croire que les employeurs ont le droit de vie et de mort sur les employées et pour preuve, les titres de voyages et les avoirs de ces dernières sont confisquées par leurs patrons, eux qui peuvent facilement les enfermer selon leur humeur”, affirme le MMLK.

“Si la situation vire au drame pour les travailleuses, c’est souvent dû au cynisme et à la méchanceté des recruteurs illégaux et clandestins qui usent de toutes les malices pour faire voyager nos compatriotes. Ces démarcheurs véreux doivent être poursuivis et punis et le gouvernement doit mettre fin à leurs funestes entreprises. C’est aussi le lieu d’inviter les filles Togolaises à la prudence et la vigilance pour ne plus céder aux appâts empoisonnés de ces vendeurs d’illusions”, a conclu le MMLK.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *