US-Africa business summit : Renforcement des échanges commerciaux entre les États-Unis et l’Afrique

Spread the love

Du 11 au 14 juillet 2023 s’est tenu à Gaborone la capitale du Botswana, le US-Africa business summit. Le sommet avait pour thème : “Améliorer les chaînes de valeur de l’Afrique”, et intervient six mois après le sommet des dirigeants américano-africains organisé par le président américain Joe Biden à Washington, DC, où les dirigeants s’étaient engagés à faire progresser le commerce, à créer des emplois et à favoriser des relations bénéfiques et durables. 

Lors de la rencontre de Gaborone, leaders politiques, entrepreneurs et investisseurs américains et africains ont impulsé une nouvelle dynamique aux relations économiques entre les deux continents. Ce fut le moment d’œuvrer pour le  renforcement  des échanges commerciaux entre les États-Unis et l’Afrique, ainsi que les investissements et opportunités d’affaires.  Les entrepreneurs africains ont présenté des projets innovants et prometteurs, attirant l’attention des investisseurs américains en quête de nouvelles opportunités.

Les discussions ont permis de créer des alliances afin de stimuler la croissance économique et l’emploi dans les pays africains tout en offrant aux entreprises américaines un accès privilégié à des marchés en plein essor, notamment dans les secteurs de l’agriculture, des énergies renouvelables, de la technologie et des infrastructures. Au cours des trois dernières années, le gouvernement américain a conclu plus de 900 accords d’une valeur de 22 milliards de dollars dans 47 pays africains en matière de commerce et d’investissement.

Lors du sommet États-Unis-Afrique d’il y a quelques mois, Joe Biden avait annoncé près de 15 milliards de dollars d’engagements et de partenariats bilatéraux en matière de commerce et d’investissement. Le sommet de Gaborone a pour sa part abordé l’intégration de pratiques commerciales durables et éthiques pour contribuer au développement durable du continent et à la réduction des inégalités économiques.

Le président du Botswana, Mokgweetsi Masisi, a  exprimé son souhait que l’administration Biden tienne sa promesse de renouveler l’Africa Growth and Opportunity Act (AGOA) qui doit expirer en 2025. “Cela enverrait un signal fort et de confiance aux marchés et servirait de catalyseur pour l’industrialisation et l’inclusion de l’Afrique dans les chaînes de valeur mondiales” a-t-il conclu.

LP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *